Organisons le soutien aux paysanNEs bio, et notre sûreté alimentaire en Sarthe

Bonjour Lilou,
Remonte jusqu’au 4ème post de cette discussion… Si tu as besoin d’un lieu de distribution…
Bear’

Bonjour,
Je veux bien commencer à travailler sur un communiqué de presse demain, (mercredi) qui prendra en compte la nouvelle prise de décision de M. Le Foll aujoud’hui (8H26) de ne pas autoriser les marchés…

La mairie du Mans indique sur son site que producteurICEs présentEs sur les marchés vont organiser des livraisons à domicile,
=> Quelqu’unE aurait-ille le temps/l’envie d’appeler pour comprendre comment cela va être organisé et nous faire un retour ici ?

Deux nouvelles de producteurICEs qui s’organisent :

  • Retour d’une cliente de la Muzerie (Jean-Edouard et Bérangère) :

suis passée chercher mon panier et il semble que des choses vont se mettre en place dans mon coin avec le producteur (Jean et Bérengère). C’est super.

=> je vais demander à la cliente en question, une amie, ce qui est en train de se mettre en place pour partager…

  • Les jardins de Souvré ont mis en place une livraison à domicile en salariant un livreur dont une partie de la course est prise en charge par les clientEs…
    Pour l’instant, rien de filtre sur le site officiel et l’annonce a été faite aux clientEs abonnéEs à la page FB…

=> Quelqu’unE aurait-il le temps/l’envie de prendre contact avec Laurent Hamelin pour savoir s’il a des infos à partager et faire un retour ici?

Sans doute beaucoup d’autres initiatives émergent un peu partout, des producteurICEs s’organisent pour trouver leurs clientEs… L’inconvénient de ça, c’est qu’il n’y a (pour l’instant) de site référencé pour rassembler les infos, l’avantage de ça, c’est que l’organisation se fait sur de nouvelles bases, à partir de besoins qui prennent de nouvelles dimensions et que cela pourrait générer les transformations plus profondes que nous désirons (@LudovicMAMDY ?! :upside_down_face: )

Oui, Lilou. Si tu vas demain à Voivre, je suis preneur (tel : 06 79 78 58 09). As-tu un lieu (garage) pour faire dépôt ? De cette façon, on fait en sorte de ne pas se croiser de près et on peut déposer l’argent et récupérer la marchandise. Je cherche une solution pour ma rue, mais je n’ai pas encore trouvé… Peut-être faudrait-il faire un tract (collectivement du coup)…

bonjour
ça s’organise de tous les côtés et c’est vrai que c’est un peu difficile d’y voir clair dans tout ce qui se passe et je me perds parfois dans tous les messages. il faudrait une liste récapitulative mais peut être est ce déjà fait !?
je ne suis pas contre une discussion vidéo mais pour l’avoir déjà fait , en ce moment , les connections ne sont pas aisées et souvent pas très bonnes . je n’ai pas d’horaire ni de date à proposer . c’est quand vous voulez et quand vous voyez qu’il y a assez de monde .
j’ai un peu de mal à lire aussi tous ces messages qui arrivent ici sur ce forum et les autres .
à bientôt
Françoise

Salut, les coordonnées pour les producteurs et commerçants du marché sont en ligne sur le site de la Mairie. Bon, faut un peu se démerder tout seul. On pourrait pas proposer une organisation collective de livraisons à « domiciles » (j’imagine que les producteurs / commerçants ont déjà leur « plan ») ? http://www.lemans.fr/actualites/details/news/marches-les-commercants-qui-proposent-des-livraisons/?tx_news_pi1[controller]=News&tx_news_pi1[action]=detail&cHash=b34f552c9d22336596cec227f3ff839a

Salut Bernard, j’essaie d’en monter un un peu plus dans le centre ville… A bientôt

Salut!!
Comme on tourne en rond avec tous ces contacts qui fusent dans tous les sens, je propose cet outil pour pouvoir les répertorier
Avis aux puristes > Oui, c’est du google mais la fonction tri des colonnes est accessible. Je suis prenuer d’une autre solution, il n’y aura qu’à faire du copier-coller.
Chacun peut le compléter avec ses infos! Demain matin, je le complète avec ce que nos fan facebook ont apporté

Pour toutes et tous, notamment celleux qui sont sur les réseaux (@ameliepe, @LudovicMAMDY, @francoise), il y a un chouette article du Monde (du sérieux! :wink: ) qui va dans notre sens : « Le risque de transmission du virus est bien plus important au supermarché qu’au marché »
Je le partage demain matin! :wink:

A bientôt!!

Salut!
@BenoitP, ce n’est pas être « puriste » c’est œuvrer à gagner son autonomie, donc sa liberté de ne pas recourir aux technologies propriétaires…
Le site local.bio pourrait sans doute être THE référence pour trouver les infos actualisées que tout le monde cherche non?!
Je mets Sylvain dans la boucle pour avoir son avis :wink:
Peut-être que nous pourrions d’ailleurs lui filer un coup de main, pour ce « commun » génial qu’il développe depuis des années!..

Excellent l’article du Monde!!! J’adooore la conclusion :

Cette agro-industrie, celle qui tue sans témoins, aidée en cela de sa martingale gagnante pour assaisonnement : un cocktail sel/sucre aux effets cardiovasculaire désastreux, sorte de serial killer que jamais l’on ne démasquera. Ce monde industriel fossoyeur du vivant qui commercialise des produits morts en boîtes ou en sachets avant de nous y condamner nous-même.

Bonne soirée!

PS : @BenoitP, le Bravo à la mairie dans ton post facebook, c’était un poisson d’avril?!

Bonjour à toutTES,
@BenoitP, Claire ma femme et moi-même, nous avons déjà utilisé ce site local.bio qui est TRÈS bien fait et TRÈS pratique. Si c’est un travail local, autant le plébisciter et le soutenir, plutôt que de perdre une précieuse énergie à vouloir faire pareil. Comment aider CONCRÈTEMENT me parait le plus important en ce moment. Au Bas Palluau, par exemple en ce moment, les choses s’organisent avec efficacité et chacunE peut aider en passant des commandes…
Bear’nard

bonjour
je suis d’accord avec Amélie . Si un outil existe déjà autant l’utiliser plutôt que d’en recréer un . je ne vois pas comment aider Sylvain mais ce qui serait bien c’est d’avoir une page spéciale pour ce "moment de confinement " . pour ma part , j’ai reçu sur pontlieue en transition des messages via ton courrier que tu as envoyé et aussi par notre page facebook et notre liste .
j’ai lu aussi cet article et je viens d’entendre le virus au carré de matthieu vidard où il était dit que les gens avaient fait des réserves de produits emballés et pas frais parce qu’ils ont peur du virus . Mais n’ont ils pas peur de tous les pesticides qui sont déversés impunément …
bonne journée
Françoise

J’ai parlé avec Sylvain et j’y vois maintenant un peu plus clair sur la façon dont nous pouvons soutenir l’organisation en cours…
L’alternative aux marchés qui se dessinent est donc un regroupement de vente en pré-commande sur local.bio (pré-payée ou non) associant plusieurs types de productions : légumes, pain, fromages et oeufs et potentiellement plusieurs producteurICEs de mêmes productions (par ex. fromages de chèvres et vaches). Pour l’instant la vente de viande n’est pas intégrée dans ces regroupements… (ça pourrait venir dans les lieux qui disposent d’un frigo ou de glacières)

De tels groupements peuvent être créés directement via le site local.bio comme chez Olivier Cordeau à la Chapelle St Aubin.
ou chez Sandra Vallon (au Loir en Vallée) : la page du groupement est en cours de création…
Les consommateurICEs peuvent ainsi passer commande en même temps à touTEs les producteurICEs et ces dernierEs reçoivent des commandes séparées. Un soutien de 3% à la plateforme est proposé mais pas obligatoire (1€ de commission pour 33€ de courses)

@Bear, cela te donne-t-il des pistes pour pousser plus loin ton envie de point de distribution chez toi?

@francoise, penses-tu que ce modèle pourrait vous apporter quelque chose avec Pontlieue en transition? Aurais-tu envie d’en parler avec Florent Rouillard?

Pour les aspects techniques de mise en place sur le site, Sylvain peut contacter (ou être contacté par) les producteurICEs pour les guider…

J’ai pris contact avec Olivier Lebert « du pis qui chante », Sylvie Chevalier, Bruno Briffault (du GAEC Bio avenir), et le jardinier de Tarmac qui touTEs, s’organisent en ce moment pour continuer à vendre autrement, connaissent local.bio, mais sans y recourir spécialement en ce moment…

Pour rendre visible tout ça, Sylvain va proposer une carte en ligne :wink:

Ça me donne faim!!!

@ameliepe et touTEs,
Pour aller plus loin dans ma proposition (si elle est nécessaire)… Au lieu que le producteur reste dans l’allée piétonne, pour laquelle Fédéric Jouin (GAB72) estime qu’une autorisation est nécessaire, je peux accueillir le(s) producteurEs dans mon jardin. Puisqu’il y a 2 entrées séparées, les entrants ne croisent pas les sortants. Et puis, il y a une zone sous appentis en cas de replis nécessaire. Qu’on se le dise entre professionnels et clients!
Bear’nard :mask: :right_anger_bubble:
P.S : A vol d’oiseau, c’est à 3km du Bas Palluau.

Salut!
Je suis super fan de Local.bio! L’idée de la liste, c’est juste pour faire suite à toutes ces annonces de lieu, producteurs, créneaux ici et là qui s’organisent.
Si on décide d’accueillir les anciennes et prochaines propositions en disant « Va l’inscrire sur local.bio », ça me va très bien! :wink:
@ameliepe, le post d’aujourd’hui consiste justement à mettre en l’air ce « Bravo » avec la tribune du Monde qui argumente sur le fait qu’il vaut mieux fermer les supermarchés que les marchés! :wink:
Moralité, par exemple, @francoise et @Bear, on pourra communiquer vos initiatives quand ce sera sur local.bio!

A bientôt!

Une proposition de Suzy Cook!
A voir si elle pourrait être intéressée par Local.bio?!

Bonjour à tous,

Pendant le confinement je vous propose un menu à emporter!
A venir chercher le mercredi 8 avril entre 17h et 19h, à la Distillerie du Sonneur, 7 rue du Vert Galant (entre les anciennes halles et la rue Courboulay)

Pendant cette période de confinement, mes prestations sont annulées. C’est pas que mon avenir économique soit compromis, mais me maintenir en activité, me parait important, et puis, dans une plus petite mesure c’est, pour moi, une manière de continuer à découvrir et soutenir des producteurs locaux.

Commande à éffectuer avant dimanche 5 avril. Elles sont limitées aussi les premières enregistrées seront les premières honorées. Merci de votre compréhension

Formulaire pour passer sa commande:
https://framaforms.org/commande-de-plats-a-emporter-suzy-cook-1585591141

Le menu

Mijoté de légumes aux citrons et aux pois chiches - 8€

et son supplément d’agneau sauté à l’ail confit - 3 €

2 desserts au choix:

Fondant au chocolat, à la betterave - 3,5 €

Gateau à la patate doute - 3,5 €

Pour plus de renseignements consultez mon site!
http://www.suzycook.fr/2020/03/31/plats-a-emporter-pendant-le-confinement/

Salut.
Je vois que ça bouillonne ici ! C’est chouette. J’ai lu en diagonale, mais si je peux aider, dites-moi. Avec mes compétences en informatique, je peux aider à tout mettre sur une carte, ou aider Sylvain à développer sa carte sur local.bio. Comment je peux le contacter ? Il est sur ce forum ?

Sinon, dans ma rue, on s’organise aussi. On a posté un message à tous nos voisins pour savoir qui avait besoin de légumes, et on a eu 4 commandes la semaine dernière. On a regroupé les commandes, envoyées par SMS à la maraîchère du marché chez qui on va d’habitude (Marie-Claude Chartier à St Gervais en Belin) et on est allé les chercher. On refait la même chose demain en allant directement au marché de Changé où elle est présente, c’est plus pratique.

Je vais voir si pour ça on peut utiliser le site local.bio. Je ne sais pas si c’est adapté. Pour l’utiliser, il faudrait par exemple tenir à jour la liste des produits avec les prix. Et puis Marie-Claude m’a dit que préparer les commandes ça faisait beaucoup de boulot supplémentaire par rapport à mettre toute la production dans le camion pour le marché.

Je lui parle de tout ça demain et je vous tiens au courant.

Voilà des nouvelles fraîches de la maraîchère que j’ai vu ce matin au marché de Changé (EARL Chartier-Girard) : i⋅elles sont débordé⋅es de travail ! Elle a posté sur Facebook une liste de produits et propose de passer commande et de venir retirer à la ferme. Du coup, il y a 2 fois plus de client de d’habitude, et à ce rythme là, toute la production sera vendue en quelques semaines avant que la saison prochaine ne démarre vraiment. Dans ces conditions, utiliser le site bio.local ne parait pas possible car la production ne suivra pas la demande.

J’ai demandé comment on pouvait aider, mais elle n’a pas d’idées …

Salut,

Désolé d’arriver un peu tard dans la conversation, entre le support aux producteurs, l’aide à la mise en place de points à plusieurs comme chez Olivier ou Sandra, et les petits ajustements sur le site, je n’ai pas eu de temps plus tôt. Je vais donc essayer de répondre à plusieurs questions d’un coup, désolé pour le pavé…

Quelques précisions sur local.bio, ce n’est ni une carte, ni un site de vente en ligne, mais un outil d’organisation pour les producteurs.

Tous les producteurs que j’ai eu au téléphone ces derniers jours m’ont dit passer leurs journées au téléphone ou dans leurs emails, et passer leur temps à préparer des commandes. local.bio est développé depuis 4 ans avec des producteurs bio sarthois pour leur permettre de gagner du temps précisément la dessus.

local.bio est aussi un annuaire des producteurs et de leurs points de vente directe, mais c’est loin d’être sa fonction principale, c’est un petit plus pour permettre aux producteurs ayant mis en place l’outil d’espérer toucher une clientèle supplémentaire.

Je bosse bénévolement à (double/triple) plein temps depuis 4 ans pour offrir aux producteurs une solution qui leur fait gagner un maximum de temps sans leur coûter quoi que ce soit, aujourd’hui, l’outil est complètement fonctionnel. Il permet d’organiser à peu près tous les systèmes de vente directe, de la vente à la ferme, aux AMAPs, aux marchés de producteurs à la ferme, aux groupements de consommateurs (type ruche/cagette), et même des modes de vente qui n’avaient pas été prévu mais qui se sont lancés en cette période compliquée (drive, livraison à domicile…).

La plupart d’entre vous le savent très bien, mais je préfère le repréciser, local.bio est une initative militante pour soutenir les producteurs, ce n’est pas une entreprise ou une startup. Jusqu’ici les frais de fonctionnement du site dépassent largement les contributions financières des consommateurs qui ont choisi de me soutenir, et je suis encore loin de pouvoir me payer ne serait-ce que l’équivalent d’un rsa…

L’outil est entièrement à la main des producteurs, mais cela ne veut pas dire qu’ils sont obligés de s’en occuper tout seuls, chacun de nous peut très bien configurer l’outil pour un producteur, voir même s’en occuper pour lui jusqu’à ce qu’il ai le temps de s’en occuper lui même.

Pour la carte recensant tous les producteurs en vente directe, elle est disponible ici : https://www.local.bio/producteurs-locaux-a/Le%20Mans/47.9914/0.2012?type=map

Par contre je suis loin d’être sûr que les cartes de producteurs soient de bons outils à diffuser (même si les médias en sont très fans), je ne pense pas que déborder d’appels les producteurs pour leur demander les produits qu’ils ont, si ils livrent à domicile, et s’ils peuvent préparer une commande pour nous soit une très bonne idée.

local.bio dispose d’une autre carte, la carte de tous les lieux de vente directe des producteurs : https://www.local.bio/vente-directe-a/Le%20Mans/47.9914/0.2012?type=map

Cette carte permet de découvrir tous les lieux de vente directe mis en place par les producteurs, et pour ceux qui utilisent l’outil pour rassembler les commandes, de leur passer commande.

Encore une fois local.bio n’est pas un débouché supplémentaire qui leur permettrait de vendre plus, mais un outil pour ne pas passer son temps à organiser des prises de commandes. Même en période où les maraîchers n’ont plus beaucoup de produits, le préciser sur local.bio permet d’éviter de devoir répondre à des coups de fils (ils peuvent même accumuler les commandes pendant la période creuse pour la reprise).

En plus de leur permettre de s’organiser individuellement, local.bio leur permet d’organiser des prises de commande à plusieurs, en permettant à chaque producteur de gérer ses disponibilités produits et ses commandes.

Les producteurs (en particulier dans le sud de la sarthe) se sont organisés entre producteurs (https://www.local.bio/ferme-des-champs-du-verdet https://www.local.bio/monsieur-matthieu-goupil, etc…) ou avec des associations (https://www.local.bio/surfonds, https://www.local.bio/le-marche-ferceen, etc…) depuis pas mal de temps sur local.bio.

J’ai aidé Olivier Cordeau à mettre en place les commandes sur le site pour ses produits, ceux de Marie Sidibé et d’Anne Mèche la semaine dernière (https://www.local.bio/ferme-du-bas-palluau), et les retours semblent très positifs. J’ai aussi aidé Sandra Vallon (https://www.local.bio/ferme-de-madame-sandra-vallon) à faire la même chose la semaine dernière avec une dizaine de producteurs, et la aussi, les retours sont très positifs.

Une relais est en train de se monter dans le vieux mans (https://www.local.bio/relais-vieux-mans-special-confinement) avec BreadLab, Sylvie Chevalier, et Béatrice et Eric Cailhau. Tout est prêt du côté de BreadLab, mais les deux autres producteurs auraient potentiellement besoin d’un coup de main, apparemment Sylvie Chevalier n’est “pas très web”. Marie Sidibé ne l’était pas non plus, et n’était pas très à l’aise avec l’informatique, mais avec un petit coup de main, ça ne l’a pas empêché de mettre les commandes en place pour Le Bas Palluau, elle veut maintenant même mettre en place d’autres livraisons dans Le Mans avec le site.

Pour toutes les autres initiatives pour proposer des produits sur le mans, local.bio peut faire gagner du temps aux producteurs, ils ont juste parfois besoin d’un petit coup de main.

2 J'aimes

Merci @sylvain pour ces détails pratiques et fonctionnels! Je ne sais pas vous, mais pour moi ça permet de recadrer un peu les besoin et ce que nous pouvons faire. :wink:
Peut-être que tu auras des pistes à suggérer en priorité ou complété ce qui va suivre!
(Au passage, on a une réu en ligne avec Alternatiba ce soir, notamment évoquer ce qui est en cours alors si on peut clarifier et concrétiser ce qu’on peut faire, ce serait top!)

  • Inviter voire aider les producteurs à utiliser local.bio pour qu’ils passent moins de temps au téléphone ou dans les mails
  • Déléguer, soutenir Sylvain pour cette mise en place (des pistes à nous proposer @sylvain ?) comme par exemple en accompagnant un producteur « voire même s’en occuper pour lui jusqu’à ce qu’il ai le temps de s’en occuper lui même. »
  • Au lieu de communiquer la carte de vente directe (et surcharger la gestion des mails) il vaut mieux communiquer la carte des lieux de vente directe des producteurs
  • Communiquer les points de regroupements?
  • Avec les marchés
  • Un framapad réuni quelques données
  • Allons plus loin? Crowdfunding pour local.bio?

NB : Aujourd’hui je relance avec l’article du ouest france sur Local.bio

Merci de partager vos avis!

PS : Pour les chiffres côté communication :

  • J’ai fait 10 publications facebook « [POUR UNE AGRICULTURE BIO PAYSANNE LOCALE 6# :earth_africa::fist:] » depuis le 28 mars
  • Elles ont touchés en moyenne 1 980 personnes (de 503 à 3 948 personnes)
  • Je serai ravi de poursuivre, j’ai juste besoin de cibler le contenu sur ce que les gens peuvent faire! :wink:
1 J'aime

Salut à vous!
Après discussion avec Sylvain en fin de semaine, j’ai passé quelques coups de fils à des producteurICEs.
Nous avons choisi de nous tourner d’abord vers celleux qui sont en train de transformer leur mode de vente et qui utilisent déjà partiellement ou au moins connaissent l’intérêt de local.bio…

Voilà à quoi ont ressemblé les entretiens :

  1. J’ai commencé en expliquant la raison de mon appel. Je me suis présentée comme membre d’Alternatiba/ANV-COP21 et plus particulièrement comme participante d’un petit groupe qui œuvre à mettre en lumière et faciliter les alternatives qui émergent depuis la fermeture des marchés, dans l’objectif de faire du lien et de renforce la solidarité paysanNEs/consommateurICEs.
  2. J’ai ensuite demandé quelle était la situation propre de la personne, de la ferme, des collègues.
  3. J’ai abordé local.bio, demandé s’ille s’en servait déjà, en quoi l’outil pouvait les intéresser en ce moment particulièrement, notamment en constituant des groupements de vente à l’image de ceux d’Olivier Cordeau (femre du bas-Palluau) et Sandra Vallon (à Loir en Vallée)
  4. J’ai demandé en quoi notre petit groupe pourrait donner un coup de main, diffuser les infos, aider avec local.bio…

voilà ce qui en ressort :

  • Olivier Lebert (GAEC du Pis qui chante) : 2 salariéEs sont au chômage technique. La production est largement ralentie du fait de la fermeture de débouchés. Restent biocoop et le magasin de la ferme (ouvert le jeudi de 15H à 19H) et la participation à des groupements de distribution : avec Sandra Vallon (via local.bio) et avec le domaine des Maisons rouges.
    Leur magasin à la ferme distribue également d’autres produits (je n’ai pas noté :face_with_raised_eyebrow: )

  • Sylvie Chevalier (Maraîchère, arboricultrice à Montabon ) : pour l’instant ça va. Beaucoup de boulot. Vend avec le groupement « Le Lieu » (Eric Cailhau, Olivier Lebert et BredLab) dans le vieux Mans.
    Pas très envie de se lancer avec local.bio. Craint d’y perdre une relation directe avec la clientèle. (pour moi, elle n’a pas le temps et craint de ne pas s’y retrouver…)
    M’a conseillé de contacter Gaëtan, qui l’accueille en ce moment pour vendre chez lui, et considérant que ce n’était pas à elle de décider de faire « du Lieu » un point de distribution visible sur local.bio…

  • Gaëtan Cruchet (accueillant le point de vente du vieux Mans « Le Lieu ») :
    Très satisfait de l’expérience de mise à disposition de son lieu pour les producteurICEs. Pense que local.bio est un outil qu’il faut mettre en avant (en discute avec de nombreuSEs clientEs, avec Gaëtan de BredLab)… Met un petit bémol sur l’aspect esthétique de la plateforme qu’il ne trouve pas très sexy (non, je ne commente pas… hors de question :speak_no_evil:)
    Ouverture : Vendredi de 9H à 12H30 et dimanche de 9H à 12H30

  • Bruno Briffault (le GAEC Bio Avenir) : travaille beaucoup avec les collectivités d’où une perte de 30 000€ pour le mois de mars… Fonctionne beaucoup avec un réseau de clientEs fidèles via Facebook. Il a réussi a écoulé tous ces produits suites à la fermetures des écoles (et donc des cantines) au moments de leur fermeture…
    Ouvre un peu plus son magasin à la ferme (un paligloo! :star_struck:) à savoir :
    Lundi et vendredi de 15H à 19H.
    Il reçoit également des commandes groupées d’entreprise.
    Pour l’instant il n’a qu’un seul produit référencé sur local.bio et n’aurait pas le temps de faire plus… il ne serait pas contre un petit coup de main. Si des personnes étaient partantes pour l’aider, il nous enverrait le listing de ses produits avec les photos et les tarifs…

  • Marie Sidibé Terrier : débordée cette semaine par le boulot! Pas du fait de l’augmentation des ventes mais par le surplus d’organisation que nécessite la préparation des commandes en amont. (en vue de les livrer à Distribio), l’AMAP de Fillé et le groupement chez Olivier Cordeau…
    Elle a donc changé de stratégie et propose désormais des paniers « pré-défni »… qu’elle livre à Distribio le vendredi matin.

MERCI @sylvain d’avoir pris le temps de ce topo vraiment complet, merci @BenoitP pour la synthèse top et pour la comm. super-top!

En voyant se succéder les propositions (Bienvenue à la ferme, le service « tourisme » de la Sarthe, la proposition de la chambre d’agriculture), je me rends compte à quel point leur travail est superficiel et laisse chacunE se débrouiller sans organisation de fond… comme l’a fait également la ville du Mans en donnant les contacts de producteurICEs qui étaient senséEs faire de la livraison à domicile.
Voilà donc une attente citoyenne qu’il me paraît important de formuler, au delà des restrictions actuelles concernant les marchés : donner les moyens aux producteurICEs de s’organiser, non pas en faisant de la comm. mais en pensant les outils logistiques, en subventionnant les maillons manquant de la chaîne, en soutenant les asso citoyennes, en donnant des lieux aux AMAP, etc.

J’ai proposé il y a une semaine de rédiger un communiqué de presse… j’espère avoir le temps de m’y coller avant les 1000 signatures!

Sauf mention différente et explicite de la part de l'auteur(e) les textes originaux déposés sur ce forum le sont sous licence CC-BY-SA 4.0