Proposition de taxe GAFA

gafa
retribution

#1

La proposition de Julien Dray est du même ordre que celle de revenu universel de Hamon, elle est juste plus modeste en volume.

Ce qui est intéressant à constater, c’est qu’on entre au final dans des problématique de “rétribution de la contribution” tout à fait identifiée : les utilisateurs et utilisatrices contribuent à fournir leurs données personnelles, comment peuvent ils récupérer une partie de la valeur créée.

Ce qui est troublant est que cette rétribution se fait sur une rétribution individuelle de la contribution collective. Il serait sans doute plus cohérent d’affecter cette rétribution à des communs …


#2

Bonjour,
En première lecture c’est bien plus que troublant !!!
Pourquoi 50000 euros ? Et on serait quitte vis-à-vis des GAFA ? !!!
Comme je me méfie des annonces des machines à buzz, je pense qu’il faut vérifier ce qu’à vraiment dit Julien DRAY avant de juger. Mais dit comme ça, je trouve l’idée particulièrement grossière. Ca ressemble plus à une provocation pour lancer le débat qu’autre chose …
Ismaël


#3

Que les Gafa devraient restituer du pognon c’est à peu près certain
Qu’il faille l’affecter à des individus
Me paraît être le reflet de quelqu’un qui n’a plus grand chose à dire
Pour moi cet argent devrait en partir être affecter pour améliorer la gouvernance mondiale et en partie pour soutenir des projets de résilience locale qui créent une activité utile : nos objectifs et peut être une petite partie pour alimenter un fond destiné à une meilleure insertion
En tout l’essentiel est que la ventilation du fond soit l’objet de débats et d’accords
Pour moi le passage d’un monde quantitatif d abord à un monde plus qualitatif est l’enjeu essentiel
De l’epoque
sur ce point Dray fait partie du 19 eme siècle et est totalement disqualifié


#4

D’accord sur le fait que les géants du web capte beaucoup de valeur et s’enrichissent grâce aux contributions de leurs utilisateurs, mais clairement donner directement aux individus introduirait un biais de subordination, ou de reconnaissance du maître (on ne mord pas la main qui nourrit) qui est extrêmement dangereux. Et oui Julien Dray a vraiment une vision archaïque.

Un article récent de Antonio Casilli est très éclairant là-dessus : Pourquoi la vente de nos données personnelles (contre un plat de lentilles) est une très mauvaise idée