Stigmergie


#1

http://docpourdocs.fr/spip.php?article600

Lilan Ricaud est chercheur, consultant et formateur spécialisé dans l’étude des modèles coopératifs ouverts. Il est aussi membre de SavoirsCom1 : https://www.savoirscom1.info/.
Sur son blog, consultable à l’adresse : http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/a-propos/, il développe une pensée à la fois exploratoire et analytique sur les « nouveaux » modèles de travail collectif dans le cadre des Communs. Beaucoup de ses idées peuvent nous interpeller et nous concerner en tant que professeurs documentalistes. Il aurait été impossible de creuser toutes les pistes que Lilian Ricaud développe sur son blog en un seul entretien. Mais si les sujets effleurés ici vous intéressent, nous vous invitons à aller approfondir le sujet en lisant son blog.
Nous avons fait le choix d’interroger Lilian sur les modes de travail coopératif. En effet la coopération en réalisation de projets est une compétence du socle commun.

Par ailleurs, à la lecture de son blog, une notion a retenu particulièrement notre attention : celle de collaboration stigmergique. Le concept de stigmergie est emprunté au fonctionnement des insectes sociaux (termites, fourmis) qui coopèrent en très grand groupe pour réaliser des œuvres gigantesques grâce aux traces (les phéromones) laissées dans l’espace collectif. Aucun plan de construction n’est établi au préalable, mais chacun laisse suffisamment de traces dans l’espace pour que ces congénères s’en saisissent (ou non) pour continuer l’œuvre collective. Déclinée au travail des humains, ce modèle de collaboration permet de collaborer en très grand groupe tout en sortant d’un modèle hiérarchique et même d’un modèle coopératif ou la décision du groupe serait un préalable à l’action. Ce modèle de fonctionnement se retrouve et explique sans doute en grande part le succès de Wikipedia dans son mode contributif… Il nous permet donc d’apporter un éclairage spécifique sur cet objet informationnel-clé.