Une action concrète de lavage de bouteilles dès maintenant?

Lors de la réunion du collectif Primeverres jeudi dernier, j’ai partagé mon envie de voir quelque chose de concret aboutir dans pas trop longtemps. J’aimerais qu’on puisse laver et réutiliser nos premiers contenants en verre dans moins d’un an.

:tropical_drink: Pourquoi c’est important d’aboutir rapidement à quelque chose de concret ?

  • pour éviter le découragement les volontaires, et motiver tout le monde
  • pour se confronter rapidement à des problèmes concrets et ne pas se laisser envahir par les problèmes annexes (paperasse, organisation interne, communication, etc)
  • pour valider le concept avant de faire de gros investissements
  • pour nous forcer à faire des choix, sans attendre qu’ils s’imposent à nous
  • pour ne pas laisse les machines décider pour nous
  • commencer à petite échelle, sans devoir mobiliser trop de moyens (humains, financiers, organisationnels, …)

Ceci dit, aboutir à du concret rapidement ne signifie pas aller le plus vite possible et bâcler la réflexion. Au contraire, faire quelque chose d’opérationnel rapidement nous permettra de faire nos premières erreurs sans couler le projet. Ça demande de prendre du temps pour réfléchir à ce qu’on pourrait faire en premier, et pour moi ce n’est pas acheter une machine.

:tumbler_glass: Proposition concrète
Je propose qu’on se trouve un⋅e producteur⋅trice qui accepte le principe de nous racheter disons 50 bouteilles lavées à un certain prix. On mobilise nos réseaux pour récupérer ces 50 bouteilles salles (au lieu de les mettre au tri), puis on se réuni à quelques un⋅es un samedi après-midi pour laver ces bouteilles avec nos petites main et un peu d’huile de coude. Puis on livre les 50 bouteilles propres et on discute de la suite.

Ça permettra de

  • :man_cook: :woman_cook: avoir une action concrète à proposer pour démarrer
  • :framed_picture: se confronter au problème des étiquettes et commencer à imaginer des solutions
  • :nut_and_bolt: réfléchir à comment on garanti que les bouteilles sont propres : peut-on faire des mesures ? Y a-t-il une réglementation ?
  • :potable_water: réfléchir à comment on évite de gaspiller l’eau pendant le lavage
  • :bike: expérimenter la livraison à vélo
  • :beer: se rendre compte de ce qui est important pour la/le producteur⋅trice à qui on va rapporter les bouteilles

Il y a aussi des inconvénients à cette méthode.

  • passer 4h à faire la vaisselle c’est pas très motivant
  • on n’arrivera jamais à laver les bouteilles aussi bien qu’une machine
  • d’autres groupes ont déjà de l’expérience, faisons comme eux
  • sûrement d’autres que je n’ai pas vu

On en discute @rombos, @clement, @ClaireP, @LudovicMAMDY, @stephane et les autres ?

Salut,

Je ne m’attendais pas à passer à l’action tout de suite, mais en lisant Fabien, je me dis que c’est une excellente façon de se connaître, d’être dans l’action immédiatement pour voir ce qu’on est vraiment capables de faire ensemble, de se tester, de voir ce que ça donne… et de créer immédiatement des temps conviviaux (avec d’autres que les « moteurs ») indispensables à la réussite du truc, je pense.

Et je pense que ça n’empêche pas de mener l’étude en parallèle !

Tout de même, il nous faudrait un petit local (genre garage), du bénévolat pour laver à la main 50 à XXX bouteilles (évaluer qui les samedi après-midi ou autre, avec sans doute un temps convivial type repas - café ou apéro), et un moyen de transport pour livrer et récupérer (vélo-remorque si c’est un trajet local-producteur acceptable). Après, on pourra tirer le bilan et réajuster régulièrement (après la vaisselle, par exemple) et voir ce qu’il en a coûté, les recettes, le temps passé…

Ainsi, l’un des objectifs de nos entretiens est aussi de trouver un⋅e producteur⋅trice qui accepte le principe de nous racheter XXX bouteilles lavées à un certain prix (selon son besoin et ses capacités).

Dans le questionnaire, on ne rajouterait-pas : accepteriez-vous de tester une façon artisanale de faire, de manière à démarrer le projet le plus rapidement possible, avec les moyens dont nous disposons et en respectant les normes sanitaires ?

Je valide donc par un gros « ainsi font font font » avec les mains et un oui-oui-oui de la tête qui jamais ne s’arrête.

A jeudi 20h45 chez moi ou par jeet.si.

Ludovic

bonjour
oh oui du concret ! je prends connaissance petit à petit du projet mais lire tout sur internet me fatigue vite . alors en lavant des bouteilles ça peut être bien pour se mettre au courant .
par contre , est ce que le lavage à la main sera accepté ?
je ne suis pas toujours joignable par internet et il se pourrait que je ne vois pas les différents échanges à temps .
bonne soirée
Françoise

1 J'aime

Bonjour,

On se retrouve ce soir chez moi 46 Rue de Thoré au Mans à 20h45 ?

Pour l’ordre du jour et la prise de notes, on le fera aussi en ligne (plus commode, s’il y a des personnes qui peuvent pas être présentes ou qui seront là - demandez-moi - par visioconférence) :

https://pad.lescommuns.org/s/hGp1SAZSx#

Ludovic MAMDY (06 79 78 58 09 - ludovicmamdy@free.fr

1 J'aime

Salut,
Toujours dispo pour ce soir de mon côté. Par contre je pense que la situation intermédiaire avec une partie du groupe chez Ludo et l’autre en visio est irréaliste (et surtout extrêmement désagréable pour ceux qui ne seront pas sur place).
Pas de préférence de mon côté mais pour être transparent, j’étais en zone rouge hier :slight_smile: !
a ce soir dans tous les cas

Dispo aussi ce soir.

@rombos ça veut dire quoi « j’étais en zone rouge » ? Tu n’étais pas en Sarthe ?

Tu n’étais pas en Sarthe ?

C’est ça !

Sauf mention différente et explicite de la part de l'auteur(e) les textes originaux déposés sur ce forum le sont sous licence CC-BY-SA 4.0